jeudi 5 décembre 2013

Pour un éolien raisonnable dans le canton de Neuchâtel

Nous voulons sortir du nucléaire.

Nous sommes favorable au solaire thermique (qui produit de l'eau chaude) et voltaïque (qui produit de l'électricité).

Seulement il n'y a pas toujours du soleil. Les énergies solaires et éoliennes sont donc raisonnablement complémentaires.

Le transport de l'électricité génèrent d'énormes pertes plus les distances à parcourir sont longues et les lignes a hautes tensions sont inesthétiques sur des milliers de km.

Il faudrait être une personne très égoïste et peu raisonnable pour demander qu'on défigure des milliers de km pour amener de l'énergie éolienne de la mer du nord jusque chez nous afin de protéger le paysage..., notre paysage à nous !!!

Il faut contribuer ici au mix énergétique, faire notre part du travail et donc installer nous aussi quelques parcs éoliens dans notre canton.

L'électricité produite alimentera en premier lieu nos communes et notre canton et fera baisser notre dépendance aux énergies non renouvelables.

Les parcs éoliens ne doivent pas pousser de manière chaotique et c'est pourtant ce qui risque d'arriver dans le futur*, si nous ne prenons pas les devant aujourd'hui !

*quand l'énergie électrique conventionnelle se mettra a manquer, du fait de la raréfaction des carburants issus du pétrole.

---




- Posted using BlogPress from my iPhone

Location:La Chaux-de-Fonds,Suisse

jeudi 24 mars 2011

L'eau consommée par une centrale nucléaire ?

Ca consomme combien d'eau douce dans ses piscines une centrale nucléaire composée de 6 réacteurs comme à Fukushima ?

Moi j'ai des aquaclic sur mes robinets pour pas user trop d'eau douce.

Pour fonctionner une centrale éolienne avec 1200 rotors ça ne consomme pas d'eau douce je pense ...

Alors les amis sortons du nucléaire !

Qu'en pensez-vous ?

lundi 25 octobre 2010

Une répétition générale ?

Le blocage par les grèves françaises du système d'approvisionnement en pétrole de la France permet de se faire une idée de ce qui va arriver dans quelques années en raison de la pénurie du pétrole annoncée au niveau mondial.

Le journal Liberation publie ce matin sur son site les déclarations de représentants du patronat et de la majorité gouvernementale sur le coût imputés, selon eux, aux mouvements de grèves.

"14h40. Les organisations patronales représentant les PME et les artisans jugent «irresponsable» de prolonger le mouvement de grèves, qui pénalise particulièrement, selon elles, les entreprises les plus fragiles.
«La reprise qui semblait poindre s’éloigne au fur et à mesure que la chienlit s’installe», déplore, dans un communiqué, la Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME).
Pour l’Union professionnelle artisanale (UPA), «la pénurie de carburant est clairement la situation qui pénalise le plus les artisans et commerçants de proximité».

Relevons toutefois ici que les responsables de cette situation de pénurie sont AUTANT et même PLUS le gouvernement français de droite qui reste sourd aux revendications des grévistes et le patronat qui sera le principal bénéficiaire de la réforme des retraites contestée par les grévistes et les manifestants.

Le mouvement de grève qui à été amplifié par l'arrivée de jeunes manifestants lycéens et étudiants puis par celle des jeunes laissés pour compte, et jeunes chômeurs (issus des banlieues où le chômage des jeunes frôle parfois le taux de 20% en France!) a offert un spectacle particulier repris par l'ensemble des médias occidentaux. Lors de l'émission "Mots croisés" présentée hier soir sur une chaine française les représentants politiques ont donnés une représentation pitoyable qui montre leur incapacité à comprendre la réalité du monde qu'ils sont censés gouverner (ou, au minimum, "gérer"). Un sociologue tentait, sans beaucoup d'espoir, de rappeler le fossé existant entre le regard sur le monde des différents acteurs de la situation tandis qu'un journaliste invité, rédacteur du magazine de centre gauche "Marianne2" rappelait avec raison que les "adultes s'inquiètent d'une part lorsque les jeunes sont des "zombies cyber-dépendants" qui restent cloitrés seuls chez eux mais sont d'autre part, affolés lorsque les mêmes jeunes sortent collectivement dans la rue et s'intéressent à la chose publique".

Pour revenir à la situation pétrolière, une chose est frappante: c'est la fragilité du système occidental avec une pénurie minuscule de la divine substance.
Dans un rapport commandé par l'armées allemande (Bundeswehr) plusieurs experts du pétrole expliquent que très rapidement, dans un délai de quelques années d'ici, il manquera pour répondre à la demande, en augmentation continue de pétrole, la production annuelle de l'Arabie saoudite - qui est le plus grand producteur mondial actuel.

Les pays occidentaux, dont la France, seraient bien inspirés de rappeler à leurs gouvernants que le temps n'est plus "à jouer avec le feu" ni à rejeter sur les seuls grévistes la faute dont les uns et les autres sont largement responsables.
Le temps devrait être aujourd'hui à une réflexion et à une concertation globale sur les moyens de préparer une société de l'après "pétrole bon marché".
Avec ses contraintes incontournables :
Limitation de la mobilité individuelle.
Limitation raisonnée de la croissance.
Limitation de la consommation.
Mais avec ses opportunités incontournables :
Changement de philosophie politique.
Nouvelle recherche du bonheur.
Nouvelle vision du monde.
Nouvelles valeurs proposées à tous (toutes) et à chacune (chacun).
Possibilité pour la France de redevenir le phare de l'Europe et du monde sur une voie nouvelle, une révolution nouvelle et inéluctable pour un monde durablement possible.
"Ce souffle, cet espoir à donner aux français et au monde" comme disait Danton autrefois en parlant de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen fruit de la révolution française de 1789 - la France pourrait à nouveau l'insuffler au monde si les hommes (et femmes) politique n'étaient pas des boutiquiers et des comptables.



- Posted using BlogPress from my iPhone

dimanche 24 octobre 2010

Un projet des années 70 !

A La Chaux-de-Fonds il est connu que le 75% du trafic interne de la ville est le fait des habitants eux-mêmes (donc 25% en transit) et malgré cela, M. Nicati, conseiller d'Etat, nous propose pour "régler les problèmes de trafic", un viaduc et un tunnel entre le tunnel de la Vue des Alpes et l'autoroute du Crêt du Locle... Pour rester dans sa logique on voit bien d'ailleurs que son projet ne règle pas le problème des pendulaires venant du Jura, du Jura bernois, ni de Maiche.

Pour ma part, j'imagine qu'un projet qui serait orienté vers le futur, c'est à dire les années 2020 - 2060 devrait plutôt "décourager la mobilité individuelle motorisée"

Location:Passage Henri-Louis Jacot,La Chaux-de-Fonds,Suisse

mercredi 23 juin 2010

La fin de l'humour engagé sur France Inter !

Didier Porte est remercié de la chaîne France-Inter où il présentait depuis 10 ans deux chroniques matinales mordantes. Pour lui affirmer votre soutien rendez-vous sur son site en cliquant sur son nom.

Deux nouveaux médias ont ouvert leurs Porte(s) à Didier :
Arrêt sur image (@si) où il fait une chronique au titre évocateur chaque vendredi en début de soirée : "@ la Porte !"

Médiapart pour lequel il enregistre en public chaque lundi matin une chronique dans le café du 138 à Paris qui s'intitule elle : "Didier part sur MediaPorte !"

Pour revoir ces chroniques il est aussi possible de se connecter sur You Tube ou Daylimotion et d'effectuer une recherche sur "Didier Porte"

dimanche 4 avril 2010

Rénovons le Musée d'Histoire de La Chaux-de-Fonds

Pour faire barrage au parti d'extrême droite suisse (UDC) vous pouvez vous engager pour la rénovation du Musée d'Histoire de La Chaux-de-Fonds en signant la pétition en ligne.
Rendez une petite visite au site Rénovons le Musée d'Histoire.

La rénovation comprend l'installation d'un ascenseur qui permettra aux personnes à mobilité réduite (handicapés, personnes âgées) de visiter tous les étages de l'exposition.

Bien à vous

R. Zaslawsky